Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L’Africain Réveillé

Compte rendu de la journee du 17 Decembre 2009 aux negociations sur le climat de Copenhague

18 Décembre 2009, 11:37am

Publié par arnaudserge

La mobilisation du jour : 
Hier était le 
dernier jour où les ONG était présentes en nombre dans les négociations, et quitter le Bella Center a été difficile pour elles ! Bon nombre d'entre-elles ont fait un sitting dans le centre de conférence, mais ont été explusées tard dans la nuit par la police Danoise. Aujourd'hui, l'ambiance au Bella Center est plus calme, puisque la foule est avant tout composée de représentants des pays. Par ailleurs, les membres de la coalition Tcktcktck, assis sur des chaises, ont lu, tout au long de la soirée, la liste des personnes qui ont soutenu leur pétition, en signe de dernière protestation, avant de quitter les lieux. La société civile, qui a tiré ce processus vers le haut depuis plus de 10 ans est maintenant majoritairement à la porte des négociation ! Merci et bravo à tous nos collègues qui sont restés dehors ! 

La mauvaise nouvelle du jour : 
Hier a été une journée de perdue ! A qui la faute ? Aux danois qui président la conférence, et qui semblent avoir tout fait pour conduire à une situation de blocage. Tard dans la nuit de mardi à mercredi, 
les pays ont commencé à se mettre d'accord sur un texte à transmettre aux chefs d'états. Mais mécontents, les danois ont préparé dans les coulisses un autre texte, très différent, et totalement déséquilibré. Le texte, auquel se sont opposé l'ensemble des pays en développement et les grands émergents, été en fait un texte fade, faisant la part belle aux Etats-Unis, qui jusque-là plombent la négociation. Tout semble cependant rentrer dans l'ordre ce matin, puisque les danois ont finalement retiré leur position. Les consultations informelles se sont poursuivies tard dans la nuit. Mais le mal est fait, et la présidence de la Conférence nous a fait perdre un temps précieux.

La bonne nouvelle du jour : 
Hier, pas de bonne nouvelle. Celle-ci est venue plutôt ce matin, avec l'intervention du 
président Indonésien. Ce dernier a présenté un discours très fort, reconnaissant à la fois le fait qu'il faut que les pays industrialisés continuent à faire des efforts ambitieux. Mais il a aussi appelé à des engagements forts des pays émergents et de l'ensemble des pays en développement. C'est une excellente nouvelle qu'un pays qui se situe dans les 5 premiers émetteurs de gaz à effet de serre au monde (à cause de la déforestation) s'engage aussi fermement. Ce sont des alliances qu'il faut tisser avec ces pays qui peuvent débloquer la situation. Espérons que l'UE et la France seront, dans leurs discours aujourd'hui, leur tendre la main. Nous attendons donc avec impatience le discours de Nicolas Sarkozy, cet après midi. 


Les offs de Copenhague :
Allons nous arriver à un accord ici à Copenhague ? Rien n'est moins sur. Le risque principal que nous courrons est celui d'une déclaration tiède, qui ne serait finalement qu'une 
résolution politique de lutter contre le changement climatique. Ce n'est pas une option. En effet, le temps est passé des grands discours sur l'environnement. Il faut à tout prix éviter que Copenhague finisse comme un sommet du G8 : des grandes déclarations sans effets. Pour cela, il faut négocier un texte et ses conditions de mise en oeuvre. C'est le message que les ONG françaises ont fait passer hier soir à Jean Louis Borloo et Nicolas Sarkozy, notamment à travers une conférence de presse avec Nicolas Hulot et les ONG africaines francophones

Commenter cet article